30 mars 2017 ~ 0 Commentaire

Sia, la voix qu’on voit

Ca devait se passer en 2010, j’entends à la radio Clap your hand, peut-être premier single français de la chanteuse Sia. Lequel m’aura immédiatement dressé les poils. La construction du titre était chef d’oeuvresque, ça tenait probablement pas mal de l’interprétation. Structure avec escalier, progression… Ma Sia était immédiatement la fille de Stevie Nicks, un peu ce que Camille peut représenter pour Kate Bush.

Sia est autant vocaliste divine que compositrice prodigieuse. Tout dans la puissance pour imposer une poésie désespérée et fragile. Notre Sia est un cri, elle est si belle et se cache, derrière ses chansons, ses perruques.

Sia doit avoir mon age, revient de l’Enfer. Elle se donne à nous toute entière, se met à poil tout le long de ses sonorités colorées, qu’elle soumet aux autres (et non des moindres, fatiguez-vous sur wiki à trouver l’inventaire) ou qu’elle assume elle même.

Sia est le souffle des poètes, le chant de la Mer, les vagues et les vents s’unissent pour dire que même si on pleure, même si on est à plat parfois, c’est bien nous qui avançons vers un pays merveilleux.

J’aimerais te rencontrer, Sia

Ton Dany

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art