23 juin 2017 ~ 3 Commentaires

Bienvenue à Marly Gomont (2016)

Il y’a une dizaine d’années, le gars Kamini faisait le buzz sur youtube avec une chanson Marly Gomont. Il s’agissait d’une description bucolique de son village du Nord. On sentait les influences Eminem. L’humour corrosif du slim shady, qui ne paye pas de mine. Toujours narratif, envoie sa salve revendicative avec, l’air de rien, un humour dénonciateur et désespéré.

La chanson Marly Gomont et les quelques autres qui ont suivi étaient très agréables. Les néo-chansonniers sont certainement dans le rap désormais, pour beaucoup.

Je n’avais plus vraiment de nouvelles de Kamini depuis. Il aurait, parait-il sorti un autre album et ferait même du stand up. Et puis, l’an dernier, je l’ai vu en promo de son film Bienvenue à Marly Gomont film autobiographique. Il raconte l’histoire de son père, médecin diplomé de Kinshasa, qui vient s’installer dans un village du Nord, Marly Gomont.

Sauf que là, on ne l’attend pas. Les gens du village n’ont pas envie qu’un noir les soigne. Ils préfèrent prendre le bus et aller au village d’à côté. Le Docteur se voit obligé de passer par plein de petits boulots dans le village, genre commis de ferme, pour se faire accepter par les villageois, qui à la longue vont se rendre compte des qualités humaines du mec et surtout de ses qualités de Docteur.

On imagine la colère interne de la personne qui se voit saquer sur son savoir du fait de sa couleur de peau. Et on l’accompagne, on est touché par son self control. Ce problème se reproduit si souvent, peut-être tous les jours, peut-être plusieurs fois par jour.

On a connu des moments dans la vie où on est faible. On vient de se faire larguer. On a perdu son boulot. On a des galères de fric. Alors qu’on aurait besoin d’aide, on voit certaines personnes de notre entourage direct nous mépriser, nous rabaisser. Là, si on a vécu ça, on comprend ce que se prend dans la gueule les victimes de racisme, tous les jours.

Le film met en valeur cette famille qui vient de l’étranger et qui veut bien faire, et même faire beaucoup mieux que la moyenne pour s’intégrer. Il serait bon que les médias valorisent ces étrangers qui cherchent à s’intégrer plutôt que ceux qui viennent juste au pays de la CAF et de la sécurité sociale, voire du minimum vieillesse.

Rendre hommage à ces gens qui veulent se surpasser par humanisme et les accueillir décemment. Ils ne méritent pas le même traitement que les connards de terroristes ou de profiteurs de droits sociaux.

Merci à Kamini pour ce Marly Gomont et longue carrière à lui.

3 Réponses à “Bienvenue à Marly Gomont (2016)”

  1. J’avais visionné ce film en compagnie de mes amies que j’ai connues grâce à l’application suivante : https://itunes.apple.com/fr/app/woozgo-rencontres-et-sorties/id930500474?l=fr&ls=1&mt=8 lors de notre dernière soirée ciné. Tout comme mes copines, j’ai adoré ce long-métrage. L’histoire est à la fois intéressante, bouleversante et drôle. Les personnages sont attachants. Mention spéciale à l’acteur qui joue le papa.

  2. Je l’ai déjà regardé . Tout comme toi, je l’ai adoré, c’est le genre de film qui met du baume au coeur.


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art