09 octobre 2017 ~ 0 Commentaire

Les grands esprits (2017)

Bon acteur certes mais il peut être casse gueule d’aller voir un film avec Denis Podalydès. Sauf qu’aujourd’hui, je ne me suis pas planté du tout en allant voir Les Grands Esprits dans mon ciné-Palace adoré.

Sur le papier, un prof de lycée bourgeois est balancé dans une zone. Les mômes sont des petites cailleras sans savoir vivre ni envie d’apprendre. Thème de film usé jusqu’à la corde, mais ça marche. et c’est la seule chose qu’on demande à ce film.

Dans ces cas là, tout repose sur le jeu de Podalydès. Au début, le prof en a un peu rien à foutre. Très rigide dans ses méthodes. Il fait le job. Puis, se lie d’amitiés avec les gamins et les aide à se dépasser, se surpasser. Je vous l’ai dit, l’histoire a été mainte et mainte fois traité, c’est classique et pas original. Sauf que Poda, lui est nickel. Au couteau. Je viens d’aller voir sa filmographie. Il m’est arrivé de le voir souvent jouer; Il es impeccable sur tant de registres.

Pas bancable pour autant, il lui manque un grand rôle de chez grand rôle. Sauf que je ne suis pas sûr que ça changerait sa situation ni qu’il cherche à la changer. Il profite de son statut de bon comédien reconnu dans le métier pour prendre ce qu’il a envie, on imagine qu’il ne compte pas les 43 jours de travail, lui.

Bon je causais au départ du film Les Grands Esprits. Vous pouvez y aller, tranquille.

 

Tags:

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art