01 décembre 2017 ~ 0 Commentaire

mes voisins

J’habite un dortoir. Ma maison ne m’a pas coûté chère. Géographiquement, je suis entre mes enfants, mon Luxembourg et ma Belgique. Mais en gros, dés que je veux voir quelqu’un, je fais 25km. C’est pas la Meuse mais presque.

Je ne vois pas grand monde dans mon secteur direct mais ça n’est pas forcément déplaisant. J’aime cette solitude pour lire, écouter de la musique, regarder des films. Ecrire aussi. L’isolement me permet d’être opérationnel pour mon phoning journalier aux organisateurs de concerts.

Ceci dit, je suis super bien tombé niveau de mes voisins. Un couple qui frise les 80 balais. Lui ancien ouvrier, qui a été batteur dans un groupe de bal. Des gens très agréables. On ne se voit pas souvent, une fois par mois on papote sur le pas de la porte. Ils sont vraiment très gentils, bienveillants. Toujours serviables, à me dépanner s’il me manque une brique de lait.

Dans la conversation, nous évoquons  nos petits ou gros soucis du moment. Je suis quasi sûr qu’après une petite causerie, ils vont revenir me voir pour faire suite à ça, comme pour essayer de m’aider ou de me faire avancer, avec leurs humbles moyens.

J’aime beaucoup mes voisins. Je pense qu’une boite de macarons de Boulay s’impose à Noël. Pour leur dire, simplement, « Je vous aime ».

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art