06 décembre 2017 ~ 0 Commentaire

Hallynight

Ce matin, Johnny s’en est allé. Il était LA star française et avec lui, une époque se termine.

Ils sont rares ces artistes qu’on appelle par leur simple prénom. Le nom devient facultatif chez Marilyn, Elvis, Michaël, Pharell. Quand Madonna dit « J’ai demandé à Jean Paul de faire les retouches à mon costume de scène », on sait de qui elle parle. Johnny, c’est pareil. Son prénom suffit.

Sa carrière démarre le 18 avril 1960. Il est présenté à la TV par Line Renaud, sa marraine dans le métier. Là, il nous raconte que son père tient un ranch aux Etats-Unis. Il mythonne, ça fait bien de dire ça. Suite à ça, Aznavour l’invite chez lui à monter à cheval. Il découvre que Johnny ne sait pas monter. Il lui explique alors qu’il est important de dire la vérité dés le départ, qu’on va le laminer s’il ne le fait pas de suite. Quelques jours plus tard, Johnny fait son méa culpa publiquement, expliquant qu’il avait menti sur ses origines.

Johnny restera un mec droit, solide comme un roc. Notre Presley à nous. Johnny, le meilleur interprète de tous les temps. Le rockeur français. Le seul à pouvoir reprendre Ne me quitte pas sans être ridicule. L’égal de Brel sur ce coup-là.

100 millions de disques vendus, 50 albums studio, des stades à la pelle. Il y’a une dizaine d’années, il prétendait une tournée d’adieu impossible pour quelqu’un qui aura fait sa vie sur la route ( Johnny est né dans un cirque et se produisait déjà à 5 ans).

Le 15 mars 85, Johnny montrait le poing, signe de ralliement de son époque Mad Max, aux fans du premier rang de la FIM de Grigy. Moi, je lui adressais un simple sourire, franc et généreux, du haut de mes 14ans et demi. Il y répondait de même, sans triche, avec un clin d’oeil qui m’aura bouleversé.

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art