08 décembre 2017 ~ 0 Commentaire

U2 Songs of experience

« Il n’est pas de chemin plus difficile pour l’Homme que celui qui mène à lui-même » écrivait en son temps Hermann Hesse. Et j’ai pensé à cette phrase en écoutant le dernier U2.

Les U2 se sont souvent perdus. En quête de trouvailles. D’ouvertures. Les Années 90 auront été un labo électro où ils ont manqué de se perdre. Mais pour revenir au début des années 2000 avec du son U2 comme on aurait toujours voulu avoir. « Parce qu’on est un putain de groupe de Rock and Roll » dire Bono.

Ils sont un peu le dernier groupe de Légende. Au dessus d’eux, les Beatles, les Stones, Les Floyd et Led Zep. En dessous, Blur et Oasis, Coldplay ou Muse…. Des groupes qui lorgnent désormais davantage vers la pop.

Et les années 80 les auront sacrés. Ils étaient les rois du Live Aid, certainement la grande découverte ce jour-là. Madonna a eu deux titres, eux aussi. Mais ils auront mis le feu à la planète avec Bad et Sunday Bloody Sunday.

Désormais, une des plus grosses machines au monde. Seuls les Pink Floyd et les Stones peuvent remplir les stades comme U2.

J’écoute donc Songs of Experience qui fait suite à Songs of Innocence. Si j’entrais directement dans Innocence, batteries de tubes pour RTL2, je comprends qu’il me faudra plus de temps pour Experience, la familiarité arrivant déjà plus à la deuxième écoute.
Ce qui est remarquable, c’est qu’après avoir sinué laborieusement sur tant de route, le groupe semble comprendre désormais son chemin. Et, généreusement, se laisse aller à se retrouver, les gamins de 17 ans dans un local de Dublin. Nous avons là des globe-trotteurs, des citoyens du monde qui savent que toutes les lumières sont toujours sur eux. Ils cherchent alors à rester digne.

Et c’est en ça qu’ils vont vers eux même. Ces groupes jean basket, chewing gum de l’insouciance des années 80.

Je comprends les tremblements, je comprends les larmes. Bono, tu as tant admiré les Morrison, les Reed. Tu cherches à leur faire honneur, tu as besoin de ça. Et tu arrives, de plus en plus, à une certaine pureté dans la voix. Tu es servis par un des meilleur guitariste du monde, tu sais combien il a fait école.

Pour vous convaincre, je vous invite à vous prendre dans la gueule (et accessoirement dans les oreilles) You’re the best thing about me »

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art