25 janvier 2018 ~ 2 Commentaires

Babeuch

Je ne sais pas si vous connaissez Metz mais c’est une belle et une bonne ville. Quand vous y venez, vous tombez sur le centre Pompidou et c’est certainement une des plus grandes fiertés de la ville (ça fait bien longtemps que ça n’est pas l’équipe de foot).

La ville est belle, on se sent bienvenue. Il y’a comme une bienveillance. Surtout, on sait recevoir. Je me rappelle quand j’y arrivais fin 88. L’été 89, les babas cool de l’époque, plus ou moins squatteurs, m’accueillaient les bras ouverts. Je garderai toujours les bons souvenirs de cet été. J’avais 19 ans et je savais que rien ne pouvait m’arriver.

Metz fait comme une ronde. Il y’a un écrivain, un photographe, un chanteur de rue, un groupe de Punk, un autre de Ska, un dessinateur, un champion du monde 98, une ministre de la culture. Ca n’est pas exactement les bisounours non plus, il y’a aussi le serial killer de la fin du 20eme siècle.

Mais Metz est protectrice, comme ça. Dans un regard, on se reconnait. On se sait. Et on se retrouve dans toute la France, on se connecte directement même si parfois, on ne s’est jamais parlé.

A partir de 93, j’ai bossé comme roadie sur les concerts. Mon premier aura été U2 au stade de la Ménau à Strasbourg. J’ai connu cette bande. François et son frère, Mitch & Isa, les Lisa Casi, Agathe et sa soeur, aussi Babeuch.

Je n’ai pas compris, jamais compris, pourquoi le monde des roadies pouvait avoir quelque chose de super glauque. Le quartier de la porte des allemands à Metz est peut être celui du monde culturel. Des élèves des beaux arts. Des artistes en herbe. Le soir, on y croise les roadies dans les bars.

Babeuch avait été bassiste des Restes. Je l’avais revu en concert dans un groupe Funk Alternatif avec Vincen, le chanteur de PKRK. Il vivait avec une amie à moi, Véro. Ensemble, ils ont eu une fille très tardivement, à l’approche de la cinquantaine.

Je croisais Babeuch quand je jouais dans la rue ou devant les files d’attentes des concerts. Je l’ai vu mercredi dernier à Metz. On s’est croisé. Comme chaque fois, on a souri. Lui et ses potes me voient toujours comme une farce. J’ai été le plus lamentable des roadies de toute l’histoire. Babeuch me voyait comme un chanteur de rue, comme un mec qui a trouvé une parade, un plan B pour pas pousser des caisses. Toujours, j’avais comme un clin d’oeil, un sourire de sa part. Dans le temps, certains de sa bande auront pu me signifier que j’étais un artiste médiocre, que je n’arrivais pas à la godasse de Bashung, Iggy ou le Velvet. Mais avec les années, eux et moi, on aura compris que le talent n’existe pas. Qu’on s’occupe pour oublier qu’on meurt.

Tu aurais pu attendre que ton heure vienne, Babeuch. Nous n’étions pas dans ta tête ni dans ton corps. Nous ne savons pas combien tu souffrais, combien il devait t’être difficile de mettre un pied devant l’autre. Tu vas me manquer,mec. J’aimais bien te croiser. Je voyais comme une route qui se poursuivait. Un break dans l’espace temps qui peut être absurde si nous n’avons pas de repaires pour nous familiariser.

Je pense à Véro, je pense à ta fille. Je vois souvent des photos, sur Facebook. Ta fille, tu ne peux pas la renier, c’est ton portrait craché. Ce soir, Metz ne s’appelle plus Metz. L’histoire reprendra son cours, naturellement. Show must go on. Les spectacles continueront à avoir lieu, les lumières, les applaudissements dans les salles de spectacles, on les aura encore et toujours. Les concerts dans les squatts et bars branchés seront encore et toujours. Juste que ce soir, c’est ton jour Babeuch. On est juste là, tous, à se dire que l’un de la bande extendue n’est plus. La ronde a une cassure qui se réparera comme elle pourra, parce qu’elle n’a tout simplement pas le choix.

2 Réponses à “Babeuch”

  1. Triste nouvelle…
    Toutes mes condoléances à la famille.

  2. Je suis attristé par cette nouvelle il va nous manquer lors des prochains défilés mirabelle et St Nicolas

    Condoléances à sa famille


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art