25 janvier 2018 ~ 0 Commentaire

Je voulais juste rentrer chez moi

Ce soir, je regardais sur France 2 le téléfilm réalisé par Yves Reigner « Je voulais juste rentrer chez moi ». L’histoire de Patrick Dils qui en 86 a été jugé coupable du meurtre de deux enfants à Montigny Les Metz, près de chez moi.

Les inspecteurs de l’époque auraient forcé les aveux de Patrick Dils. Le vrai criminel serait en fait le serial killer Francis Haulmes.

Je suis bouleversé par l’affaire Dils. Qui ne le serait pas, du reste? Vous voilà à faire 16 ans de prison pour des crimes que vous n’avez pas commis. Et je pense right now à tous ces gens qui sont en prison pour des méfaits qu’ils n’ont pas commis. Si certains d’entre eux couvrent quelqu’un qu’ils aiment par un silence ou un mensonge, les autres y sont par le fait d’une erreur judiciaire. Leur vie broyée.

Après ça, j’ai vu une redif de 13:15 qui couvrait un énième procès de Francis Haulmes, pour lui faire avouer ces deux crimes. Je connais bien les lieux qu’on voit dans le reportage. Montigny les Metz, j’ai du me balader dans toutes les rues. Le plan d’eau et le tribunal. Je passe quasi toujours devant quand je suis à Metz.

Les gens aussi je les connais. Francis Haulmes triste figure du centre ville de Metz, de la gare routière du début des années 90. J’étais alors chanteur de rue dans la chaplerue ou la rue des Clercs. Maitre Bo-Petit, célèbre avocate messine, qui me mettait gentillement la pièce dans mon étui de guitare quand je jouais. Je sais qu’elle se bat pour les conditions des prisonniers dans les maisons d’arrêt. Là, je la vois soutenir Chantal Beining, la maman du petit Cyril, victime de ce maudit jour de 86.  Chantal se bat. Elle a un cancer. La mort de Cyril aura déclenché un divorce, la vente de la maison…

Cette histoire est simplement sordide. Je ne peux que vous inviter à dire aux gens que vous aimez que vous les aimez. Vous occupez d’eux du mieux que vous pouvez. Un drame est toujours possible. Je lis aujourd’hui que la chanteuse des Cranberries se serait suicidée, bipolaire qu’elle était.

Imaginez un drame de la route qui vous prive d’une personne chère. La maladie, le truc con et foudroyant. Alors merde, aimez vous. N’attendez pas que Trump ou Poutine vous lâchent une bombe sur la gueule.

Je floode dans ce billet totallement décousu. Je ne sais pas si quelque chose de positif en ressort, croyez bien que j’ai essayé.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art