20 mars 2018 ~ 0 Commentaire

Tout le monde debout

Pour faire honneur au Printemps du Cinéma, et aussi un peu pour ses places à 4€, je suis allé voir aujourd’hui Tout le monde debout, la comédie de et avec Franck Dubosq.

Pitch : Jocelyn (Franck Dubosq) est menteur, par goût, par « challenge » comme il aime dire. Un jour, il se fait passer pour handicapé en chaise roulante. Ainsi, il va tomber amoureux de Florence (Alexandra Lamy), elle en chaise roulante « pour de vrai ». Son mensonge va devenir de plus en plus gros et irrespirable.

J’y vais des trucs qui me titillent, comme ça on en sera débarrassés. J’aime pas ces modes de comédiens qui mentent sur leur âge. L’actrice qui a 60 balais et qui se fait passer pour une de 45, ça me gène. Je pensais que Dubosq avait près de 60 ans, en fait, il n’en n’a que 54. Et joue dans le film un mec de 49. Pareil pour Julie (Caroline Anglade) qui a 35 ans et qui joue une fille de 28, je me demande bien pourquoi le cinéma apporte toujours un lifting gratis aux comédiens. Gérard Darmon, 70 ans cette année, joue un docteur en activité. Je sais bien que ça arrive mais quand même. L’artiste se veut immortel est donc toujours jeune. Voyez le nombre de film où l’acteur a une femme de 20 ans de moins que lui. Je sais que c’est courant dans le show biz ou à Lausanne, mais sinon la vie ne marche pas comme ça. Ca serait bien qu’ils écrivent « science fiction » sur la catégorie du film en question. C’est pas nouveau comme procédé, d’ailleurs. Molière était un petit gros, mais demandait toujours qu’on l’illustre sous les traits d’un mec grand et plus fin. Genre plutôt D’Artagnan que Portos. C’est donc une tradition du spectacle, soit.

Sinon Alexandra Lamy aurait peut-être pu passer une après midi avec une violoniste pour lui apprendre comment on tient l’objet, comment on sort une note. Elle a quand même le rôle d’une brillante violoniste et là, trop pas.

Mais sinon, je vous recommande grave ce film qui, comme toujours dans les comédies avec Francq Dubosq, ne manque pas d’une profondeur subliminale. Le line up est impeccable, la Zylberstein qui n’est pas forcément étiquetée Comédie s’en sort toujours à merveille. J’espère qu’elle évoluera dans ce secteur d’activité qui lui sied si bien.

Merci à Dubosq pour ce shoot de rire et d’amour du jour. Je pense aller voir tous tes prochains films, sans hésiter.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art