29 mars 2018 ~ 0 Commentaire

Les nuits de la pleine lune (1984)

Arté propose en ce moment un cycle Eric Rohmer. Je regardais ce matin en streaming Les Nuits de la pleine lune. 

L’actrice principale est Pascale Ogier. La fille de Bulle Ogier, morte quelques temps après le tournage de ce film. Overdose aura t’on appris plus tard. La chanson Petite Conne de Renaud lui est dédiée.

Le film est une évocation de la femme libérée des années 80. Non pas libérée d’une vie de couple oppressante puisque celle-là ne l’aura même pas connue. Mais libérée des années où la femme n’avait pas le choix, devait se marier et être fidèle à son mari avec qui elle aura des enfants. Pas longtemps avant, la femme ne votait pas, ne travaillait pas, était dans l’illégalité si elle trompait son mari.

Je me rappelle d’une discussion au début des années 80 chez un buraliste où la vendeuse se justifiait auprès d’un client de travailler. Je l’entendais dire qu’au vu des obligations financières de sa famille, elle n’avait pas le choix. Ca faisait souvent débat et les droits des femmes, même s’ils étaient avérés, entraient dans les moeurs au fur et à mesure.

Les nuits de la pleine lune présente donc les tribulations d’une fille qui se cherche. Qui n’a pas envie d’être prisonnière, qui mène une double vie dans ses deux appartements, entre Marne la Vallée et Paris. Une belle réussite parce qu’il est toujours compliqué de ne pas lasser le spectateur, lorsqu’on évoque la hype parisienne d’il y’a une quarantaine d’années.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art