23 mai 2018 ~ 0 Commentaire

La photo de Kryss

Souvent et un peu dans plein de secteurs, les professionnels de la profession me font bailler. Prévisibles, faussement originaux, très agressifs. Et d’un envahissement tue l’amour. Pas sexy, pas poétiques. Juste les Monsieur-je-sais-tout de l’époque pornographique qui confine si souvent au pathos et à la dépression populiste.

Et puis il y’a Kryss, et les gens comme elle. Ma Kryss est photographe. Pas dans la vie où elle a son job, ses amis, sa famille. Elle a une vie sociale, quoi. Mais dans un endroit à elle, elle a aménagé un espace, un quart d’heure jour, c’est son peps photographique. Kryss a juste l’oeil, l’audace, la camaraderie de magnifier tout instant en le capturant, l’éternalisant.

Il y’a tant de violence chaque jour,

Tant de portes dans la gueule à peine on se lève,

Tant de poids du temps, cynique et chiant loup

Tant d’absurdes moqueries dans l’indifférence,

Dans ce tant pis va mourir

Dans ce tant pis pis je vais mourir

Je suis bouleversé par les photos de ma Kryss à moi que je suis tant content de connaître.

Voyez vous, il est des soirées, des moments dans un bar restaurant des hauteurs de Briey où on peut croiser la délicieuse Kryss, aussi craquante que ses photos.

Sauf que son histoire à 360° nous relieffe le fait qu’elle est à la fois la Joconde et Léonard De Vinci

Merci d’exister, ma Kryss, évidemment

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art