30 mai 2018 ~ 0 Commentaire

Anne Charrier

Il est vraiment très compliqué de choisir une photo de Anne Charrier pour illustrer le billet que j’écris là, puisqu’immédiatement on regrette une autre photo où elle sourit, ou une autre ou elle a un visage très grave. Anne Charrier, actrice caméléon qui sait simplement tout jouer, et si j’use du mot « simplement », c’est dans l’esprit de ce que disait Chopin: « La simplicité, c’est ce qui vient en dernier ».

Anne Charrier est une actrice qui a le vent en poupe. On la voit dans de nombreux téléfilms, en apparitions au cinéma, beaucoup au théâtre. Très intéressante puisqu’elle n’est pas une star. Je n’imagine pas qu’on se tourne dans la rue quand on la voit en se disant « Oh! C’est Anne Charrier! », même si on peut la reconnaître. Elle n’a pas le rayonnement des Viard ou Baye, elle est simplement brillante puisqu’on lui fout la paix sur son historique, sa carrière. Aussi on lui fout la paie, on imagine bien qu’elle ne compte pas ses 507 heures chaque année pour respirer. Elle choisit ses rôles. Je l’entend chez Naguy dans La Bande Originale expliquer pourquoi elle a choisit tel ou tel rôle et on comprend qu’effectivement, ça n’est pas pour bouffer.

Anne Charrier a quelque chose d’Adjani, de Audrey Tautou, de Zabou ou de Astrid Veillon. Elle peut ainsi passer de la femme forte dure à la petite espiègle. Elle sourit, elle pleure, elle fronce les sourcils et chaque fois elle est une autre.

Je ne peux plus vivre sans Anne Charrier, elle fait partie de ma vie fictionnelle désormais. Comme j’aime Anne Marivin, Sara Forestier, Odile Vuillemin et quelques autres, ces filles présentent mon époque et la détourne éventuellement. La détourne parce qu’elle serait peut-être terriblement fade sans elles.

Les faits, les actes nous sont donnés et chaque jour, chaque instant, on doit les accepter. Nos fées nous permettent éventuellement de mieux respirer, mieux vivre.

Merci beaucoup Anne pour toutes ces fictions dans lesquelles je te(vous) vois depuis quelques années. Je me relève chaque jour pour essayer d’enfoncer un clou. Everyday I write the book. Il est rien de dire, de préciser que ce que je fais, ce que je suis, c’est grâce à des gens comme vous. Qui me donne envie de décrocher la lune pour offrir des fleurs à toutes les âmes sensibles, désespérées ou altruistes.

Love.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art