09 juin 2018 ~ 0 Commentaire

Trust à Algrange

Avant toute chose, je précise que je suis allé piquer une photo sur le net de Trust mais que cette photo n’a rien à voir avec le concert. Il se trouve qu’elle évoque pas mal l’esprit de ce qu’on a pu vivre ce soir à Algrange. 

Algrange Music Live fête ses 10 ans cette année. Pourtant, depuis bien plus longtemps, je vais à ce week end de fête de la Musique. Je me souviens y avoir vu Bertignac en 97. C’est en fait le festival sous sa formule Algrange Music Live qui fête ses dix ans, soutenu par la nouvelle municipalité. Je reconnais pourtant Antoine Fosso, qui déjà faisait parti du comité d’organisation dans les années 90.

Cette année, la programmation est plus prestigieuse que jamais. Il y’a souvent du lourd à Algrange, c’est sûr. Mais deux jours de suite, non. Là, il y’avait ce soir Trust et demain Catherine Ringer. 

J’ai vu Trust au 112 de Terville en décembre dernier. Je les ai souvent vus et je n’avais pas trouvé de ouf ce concert là. Trust, ils sont inconstants. Je ne sais pas à quoi ça tient, eux semblent être précis, concentrés, appliqués. C’est la réception, perception du public qui est inégale.

Ce soir, c’était un concert gratuit et j’imaginais une assistance qui attendait Antisocial pendant 1h30. En fait certainement, mais je voyais bien que toute la première partie du spectacle était appréciée par le public.

Le concert commence par l’album Au nom de la rage. Le voilà peut être bien restitué dans son intégralité ou quasi. Et j’aime cette démarche d’assumer ce qu’on fait plutôt que de servir la compile. Maintenant, les Trust sont certainement comme CharlElie. Lors des concerts gratuits, le public attend le titre de rappel.

Des choristes arrivent. C’est peut-être la fantaisie folklorique de cette tournée. Quand on voyait un saxophoniste dans Idéal à Champs Elysées, ça faisait scandale au sein du public Hard Rock, tout comme lorsqu’ils avaient un DJ scratcher lors de la tournée 13 à table. 

C’est certainement la personnalité de Bernie qui éclate là dedans. Comme CharlElie, Bernie ne cherche pas à plaire. Il l’aura certainement pas mal payé dans sa carrière. Bernie fait ce qu’il a envie de faire, ce qu’il se sent devoir faire. Il ne fait pas « où on lui dit de faire », comme dans le refrain d’une de ses dernières chansons.

Les choristes apportent un côté Lisa Fischer à nos AC/DC français. Des voix bien soul jazz, qui savent envoyer mais sans prendre trop de places. Les filles ont une démarche bon enfant, un peu festive.

Trust séduit par cet album qui a la rage. Nono est impeccable. Toujours cette grandeur dans les compositions et arrangements. Trust est une machine de guerre. Une franchise franche qui revient tous les 10 ans depuis 30 ans avec toujours un savoir faire qui nous fait regretter leur absence lors de ces trop longs breaks.

Merci d’exister Trust.

Merci d’exister Algrange. Algrange Music Live

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art