12 août 2018 ~ 0 Commentaire

Ensemble c’est tout (2007)

Film du Claude Berry avec un casting impressionnant jusqu’aux figurations. Seuls les Veber, Lelouche ou Leconte peuvent éventuellement se payer ça. En même temps, il arrive que des figurants sont alors des will be et deviennent plus par la suite, ce qui donne une couleur différente au film quand on le découvre ou le redécouvre une dizaine d’années après.

Faudrait d’ailleurs que je revois ce film dans 10 ans. Là, il date de 11 ans en arrière. Ok. Mais les films qui ont 20 ou 30 ans, on a souvent du mal à les regarder. A par ceux qu’on n’a jamais cessé de regarder.

Le pitch du film tient dans son titre. On a des gens qui galèrent ou se débrouillent économiquement. S’en sortent par le biais de la colocation. Le film démontre qu’en ouvrant les bras, on est toujours plus riche.

Le film est charmant et me rappelle quand j’étais au début de l’été. La vie est comme une année qui commence avec le printemps, le 21 mars. L’été, c’est de 20 à 40 ans, genre. Et mon début de l’été était placé sous le signe du plan B. Où je disposais de pas mal d’avantages en nature de gens qui pouvaient me demander pareil en retour. La vie, les années, font qu’on n’est plus forcément dans cette vibe là. On s’embourgeoise et on ne dort plus sur le canapé d’un pote à qui on paye les croissants au petit matin. Mais ce film relate à merveille des gens généreux, sans grands moyens mais avec une belle détermination.

Canet et Tautou portent l’affaire. Toujours impeccables. On se réjouit toujours de les voir, ces deux-là.

J’ai aimé passer 1h30 avec eux. Me rappelait l’époque où nous n’étions pas sans cesse sur nos téléphones mais au contact direct des gens. En communion, fusion et interaction directes avec eux.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art