03 septembre 2018 ~ 0 Commentaire

Bono perd sa voix.

C’est au début des années 80 que j’ai connu U2. New years day sur les ondes. Avec le recul, ce titre est surtout du grand The Edge. Le guitariste alterne les parties de piano et de guitare. Mais alors quelle guitare! On a l’impression que ça vient de nulle part, que rien n’a été comme ça avant. On a connu Jimmy Hendrix avec une craditude enchantée, poétique qui fait de lui le Mozart de la guitare électrique. Puis, Jimmy Page, beaucoup plus construit et élaboré. probablement le pendant Jean Sebastien Bach. Une si grande maîtrise du patrimoine, auquel il rend hommage dans des oeuvres que certains prétendaient être des plagias, mais si magnifiées qu’elles devenaient bien évidemment SA création.

A Canal plus, il y’a une dizaine d’années, Bono présentait The Edge: « J’ai à côté de moi le guitariste qui a le plus influencé les guitaristes depuis 25 ans ». Ca semblait terriblement prétentieux (Bono ne brille pas toujours par sa modestie), mais pourtant force était de constater qu’il disait vrai.

J’ai passé quasiment 24 heures devant ma télé le 15 juillet 1985. Le plus grand concert du 20ème siècle. Live Aid, organisé par Bob Geldof au profit de l’Afrique. Ce jour là, les U2 étaient des bleus. Ils avaient trois albums mais n’avaient pas pour autant percé internationalement. On leur accordait deux titres. C’était souvent quatre pour les artistes confirmés mais Madonna aussi avait deux titres ce jour-là, donc vous comprenez bien qu’on était au début d’une époque. Ils ont joué Sunday Bloody Sunday et Bad. Bono se sera imposé comme un grand chanteur. Tant vocaliste que pop star charismatique. Il était un néo Jim Morrison. Bougeant sur scène comme personne. Chapeau noir, T shirt et jean noir, des bottes pareilles, pour déambuler de droite à gauche tel un dandy espiègle. Le voilà qu’il descend dans le public pour inviter une spectatrice à danser. De cette journée où il y’a eu du gros et du lourd (Bowie, McCartney, Led Zep, Jagger, Dylan…) ceux qui auront surpris tout le monde étaient bel et bien ce petit groupe grandissant de Dublin.

U2 s’est installé comme un des plus grands groupes du monde et le dernier groupe de la légende. Aussi un méridien entre le rock et la  pop, comme Metallica est le pont entre le Hard Rock et le Métal. J’ai bossé comme roadie sur la tournée Zoo TV. Ils déstabilisaient le public parce que c’était le début des semples qui, selon moi, ont affaibli le rendu des concerts. Avant, U2 était un power trio musical merveilleux, dans les plus grands de ce qu’on a pu connaitre. C’est qu’il faut être sacrément malin pour tenir un concert de deux heures avec une guitare, une basse et une batterie. C’est que chaque membre de ce groupe peut allègrement être considéré comme le meilleur du monde dans sa catégorie. La basse est lourde, punk et new wave. Celle qui permet, avec une simple batterie, au chanteur d’être posé et narratif au besoin. Le batteur est incroyablement propre et précis, le beat qui pose. Et Edge, bon ben j’en ai parlé, il remplit avec son rack d’effets qu’il est seul à comprendre le concert. On dit souvent que la différence entre un musicien de jazz et un musicien de rock c’est que le musicien de jazz joue 2000 notes devant 2 personnes et que le guitariste de rock, c’est le contraire. Edge est le meilleur exemple. Ecoutez les thèmes de With or without you, vous y entendrez des petits phrasés mélodiques que n’importe quel guitariste débutant peut jouer mais qui enchantent le titre, les mots de Bono s’y avèrent sublimés.

U2, le plus grand groupe désormais. Celui des plus grandes tournées. Revenu à un rock classique et basique depuis une quinzaine d’années, après avoir vécu son maniérisme des années 90 hasardeux.

Il y’a quelques jours, Bono a connu une effroyable extinction de voix sur scène. Je ne sais pas si c’était un stade ou un Aréna. Le chanteur le plus malin de l’Histoire du Rock n’a pas réussi sur ce coup là à biaiser, même si on le voit lutter de longues minutes pour, finalement capituler « la mort dans l’âme », comme un Camus annulant le concert de Johnny pour cause de pluie.

Bono est un chanteur malin parce qu’il a été à 25 ans un immense vocaliste. 30 ans après, deux paquets de clopes dans la gueule par jour, il a beaucoup moins de puissance et d’endurance. N’est pas Jagger qui veut, lequel Jagger a d’ailleurs une bien meilleur hygiène de vie. Pourtant Bono est le roi de l’attaque vocale bien sentie. Toujours très économe, mais envoyée à un tel moment qu’il sait créer l’effet; Comme un mec qui pourrait envoyer, imposer sans se fouler. Le tout est dans l’instant précis où il sait déboîter. Je suis assez admiratif de son savoir faire évident. Pourtant, l’horreur pour un chanteur s’est passé à Berlin. On ne gagne pas à tous les coups.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art