16 septembre 2018 ~ 0 Commentaire

Guy (2018)

Guy est un reportage, actuel et flash back, sur un chanteur des années 60 ou 70. Imaginaire, né dans la tête d’Alex Lutz qui réalise le film et campe le rôle principal.

C’est peut-être le plus grand intérêt du film. L’acuité à se transformer ainsi. Lutz campe ainsi Guy dans ses années glorieuses des 70. Aussi le vieux Guy contemporain, celui de 75 ans. On l’imagine rival des Claude François, Francois Valéry, Patrick Juvet, Daniel Guichard, Gérard Lenorman, Michel Delpech ou Michel Sardou. On le voit donner des galas dans de petites salles de province, on l’imaginerait bien sur les croisières Age tendre et tête de bois. 

Si c’est clair que le film repose beaucoup sur la presta de Lutz, qui sera probablement nommé aux Césars et que si on n’a rien de ouf cette année, il rafflera le trophée. Pourtant, par çi par là, le film nous interpelle par des plaisantes réflexions philosophiques du bonhomme qui peut s’avérer, lorsque moins paresseux que d’habitude, un penseur.

Je ne sais pourquoi l’époque nous parle beaucoup plus des chanteurs que des chansons. Tout est Art alors on prend. Les biopics étant super casse gueule, ce reportage sur ce personnage imaginaire s’avère plutôt sympathique.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art