11 octobre 2018 ~ 0 Commentaire

L’arnacoeur (2010)

Je regarde right now un film que j’ai vu au cinéma fin 2009 ou début 2010. Avec Romain Duris et Vanessa Paradis. Duris bosse dans une agence qui provoque des divorces. Il est chargé de conquérir une jeune fille. Les photos de leurs ébats serviront à valider le divorce. Il est donc missionné là pour empêcher le mariage prochain deVanessa Paradis mais, une fois n’est pas coutume, il tombe amoureux.

Incroyable comme ce Duris est crédible en bourreau des coeurs. Tel un Marc Lavoine, on a l’impression que la femme est simplement amoureuse d’eux. Nous pouvons circuler, nous les autres.

J’aime beaucoup ce film. Grosse surprise parce que ni Duris ni Paradis ne sont des habitués des succès au cinéma. Ils font souvent des films d’auteurs ou même des super productions mais ne sont pas, pour autant abonnés au succès.

Là, ce film est évident, coule comme du papier à musique. Je ne suis pas sûr des expressions que j’écris mais j’ai envie d’écrire ça. Il y’a un ton très plaisant. Les seconds rôles sont aussi impecs que Duris et Paradis. François Damiens, Julie Ferrier ou Héléna Noguerra.

Peut-être parce que juste avant, je regardais une interview de Brel où, une nouvelle fois, il rappelait combien il était important d’être dans la vie. De vivre avec une passion pleine, sinon ça n’en vaut pas vraiment la peine.

L’arnacoeur nous a donc été concocté avec brio pour qu’on se trouve a vivre chaque seconde de ce film comme une belle entièreté qui peut nous réveiller, nous éveiller ou nous mettre une bonne claque poétique.

Parce que nous aussi, forcément, on a toujours besoin de chamboulement dans nos vies pour nous rappeler qu’on est vivants.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art