29 janvier 2019 ~ 0 Commentaire

Zaz en filage au Galaxie

Carole Revel, la boss du Galaxie d’Amnéville, m’envoie un message hier me demandant si ça m’aurait intéressé de voir le filage du spectacle de Zaz. Genre demande à un âne s’il a soif…

J’assistais donc ce jour à la répète générale de notre Zaz nationale, et même plutôt internationale au vu de son rayonnement. Zaz que j’ai connu à ses tout débuts, elle qui venait me claquer la bise dans les rues de La Rochelle pendant les Francofolies. On sait combien les chapelles veulent se l’approprier. En faire une nouvelle Piaf (comme on essayait 20 ans avant avec Patricia Kaas), la papesse des zadistes ou des babos… La busker mainstream…. Zaz ne semble rien souhaiter de ces rapprochements. Elle est elle, chanteuse de variété et pas une Manu Tchao en jupon.

Soyons clair, elle est la plus grande voix française avec Camille. Zaz a un filet dans la voix qui fait tout son charme permanent. Elle peut ainsi chanter vraiment n’importe quoi, elle domine tout. Seule critique que je pourrais faire (même si on me rappelle assez souvent que je ne suis qu’un chanteur de rue de merde et que je ferais mieux de fermer ma gueule. Comme je vais crever un jour que j’espère le plus tard possible, je donne mon avis pour ceux qui le veulent) donc seule critique que je pourrais faire, dis-je, c’est qu’elle n’a pas un répertoire homogène du fait que sur un album, elle doit faire appel à 12 auteurs différents qui lui donnent ainsi 12 hauteurs différentes, ce qui fait qu’on ne s’agrippe pas forcément à ce qu’elle propose depuis des années. C’est le lot de tant de Yannick Noah, Jenifer ou  Pagny. Même Johnny travaillait quand même avec une équipe pour un album, même s’il changeait à chaque fois.

Je voyais donc un spectacle, on ne se fout pas de la gueule du monde. Comme les photos étaient interdites, je ne vais pas non plus vous dévoiler les subtilités scéniques, les couleurs d’habillages puisque la prod aimerait garder ça secret jusqu’au début de la tournée, la semaine prochaine.

Il est des titres que je découvre qui sont à tomber. Zaz ne s’embarrasse pas d’une image et respire la joie de vivre. Petit oiseau, j’aime te voir grandir. J’espère te voir voler longtemps et que toujours, tu me siffleras dans les oreilles.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art