11 février 2019 ~ 0 Commentaire

Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon dieu?

J’avertis tout de suite et une nouvelle fois parce que ça m’arrive mine de rien souvent: je ne recommande pas spécialement ce film même si je lui donne ma moyenne. Mon blog s’appelle Dany vous recommande, soit. Pour autant, j’écris de plus souvent des billets sur des films, disques ou livres voir spectacles auxquels je trouve au moins un attrait, où je donne la moyenne. Et comme je peux donner bien 11/20, entre 11 et 14 même à Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon dieu? Je rédige donc un billet pour ainsi humblement rendre hommage au travail qui a été fait.

Line up toujours impeccable puisque le même que le premier film. Ceux issus d’écoles éventuellement idéologiques comme Le Splendid, Les Nuls, Nulle part ailleurs, Jamel Comédie Club ou Marrakech du rire accourent pour ce deuxième volet. Contre espèces sonnantes et trébuchantes, ils acceptent éventuellement des polémiques de film raciste ou homophobe.

Oui, on peut penser ça quand on les voit en promo. On peut penser que ceux qui auront été éventuellement dans des démarches artistiques plus culturelles, plus engagées, se soient assis dessus pour du cinéma du dimanche soir de TF1, puisque beaucoup mieux payé. On se dira pareil d’un prochain Les Visiteurs qui comptera alors aussi un casting à tomber avec la crème des comédiens et humoristes du moment.

Non, je n’ai pas trouvé QECQOAEFABD raciste ou homophobe. Ca joue comme dans le premier volet des clichés. On peut éventuellement si dire, voire se gêner, de voir les racistes rire aux même comique de situation que les non racistes. Mais c’est du ciné franchouillard traditionnel comme on connait avec beaucoup moins de polémiques depuis toujours.

Niveau créativité, vous jugerez par vous même et je ne vais pas vous spoiler mais la scène phare des Bronzés 3 est simplement resucée ici à un point qu’on aurait du mal à plaider l’intertextualité ou la cryptomnésie.

Mais sinon, la bande de comédiens nous est si sympathique qu’entre l’ancienne garde (Chantal Lobby, Christian Clavier) et la nouvelle (Frédérique Bel, Gloria Tagbo…) le film coule paisiblement et on ne s’ennuie pas. Et c’est peut-être simplement ce qu’on attend de ce type de cinéma.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art