14 juillet 2019 ~ 0 Commentaire

Elisa Tovati – La machine

Il y’a quelques jours, des images ont fuité sur le net. On y voit Elisa Tovati filmée à son insu en pleine conversation dans un restaurant avec les gens de sa maison de disque. Ces derniers lui annoncent qu’ils lui rendent son contrat. Elisa pète un plomb et casse tout dans le restaurant jusqu’à être mise à la porte de l’établissement. On imagine bien que cette scène assez pathétique pourrait nuire à la suite de sa carrière. Fort heureusement, c’était un pétage de plomb bidon pour les besoins de son dernier clip La Machine.

Sur l’instant, je ne savais quoi penser de la démarche. Si Stromae avait été plutôt génial en étant bourré dans les rues de Bruxelles pour les besoins de son clip Formidable, le fait de copier le principe peut fatiguer désormais. J’étais un peu énervé qu’au rendu du clip final, la partie musicale est grave sous mixée pour entendre la crise d’Elisa. le plus important étant la scène buzzante. J’imagine que Elisa ne vend pas de ouf ces derniers temps. Il lui faut frapper un bon coup et cette tentative pour faire parler d’elle peut s’avérer, pourquoi pas, payante.

Ce soir, je suis plutôt favorable à sa démarche, même si il y avait quelque chose qui me dérangeait là dedans. Je suis favorable parce que, perdu pour perdu, l’artiste peut tenter le tout pour le tout. Du coup, il redevient créatif. Rappelez vous Alain Chamfort dans le clip de Les yeux de Laure. Clip minte fois pompé sur celui de Dylan où on pose des cartons de textes au sol, chaque mot ou en tout cas plein de  mots de la chanson sont inscrits sur les cartons que l’artiste balance au sol. Le clip n’a rien coûté, Alain était viré de sa maison de disque et usait de son côté punk self made man pour interpeller. Et c’est parlant. Souvent, ces gens qui oeuvrent dans des sphères où on sort de la thune se retrouvent à devoir être créatif dés lors que les moyens ont fondu.

J’aime beaucoup La Machine d’Elisa Tovati. Ca me rappelle grave un autre titre, disco soul comme ça, très rythmique black. Si ça me revient, je reviens vous le dire ici. J’aime beaucoup surtout Elisa Tovati. Je l’ai croisé une fois quand je jouais mes chansons dans les rues des Francofolies de Spa. Elle était accompagnée dans la rue et sur scène par Vincent Baguian qui lui avait écrit des chansons. J’ai un peu papoté avec eux. Ils étaient charmants. Du coup, j’aime savoir qu’ils ont du boulot et que ça ne galère pas pour eux.

https://www.youtube.com/watch?v=u7kbgazy5m4

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art