02 octobre 2019 ~ 0 Commentaire

BLE Radio

Hier soir, avec Tony Fomblard, nous étions invités de l’émission Zoom Musique sur la web radio BLE radio à Clouange.

Je suis dans le stress toujours, mais particulièrement ces derniers jours. J’angoisse des prochains mois. Ça se peut que je me retrouve à busker matin, midi et soir. Je reviens de 48h à Strasbourg où je vois deux de mes meilleurs potes. Thierry qui tient un bar et avec qui je joue depuis 25 ans des parties de Yams interminables, en 4 colonnes éventuelles (montée ou descentes imposées, deux coups ou trois coups libres). Christian Fougeron (chanteur de RAFT Yaka dansé) avec qui nous refaisons le monde. J’ai toujours aimé écrire à Strasbourg. J’y dois certaines de mes meilleures chansons. Le temps s’arrête là bas. Autant que possible, j’essaye de ne pas y venir pour le job. Pour décompresser 48h. Je prends des voyageurs blablacar. C’est plus écologiques, économiques, social de voyager comme ça. Et on y rencontre des gens sympas.

Sur mon retour, je vais chercher Tony à la BAM. Il répète avec Charges 69 pour le 6e album studio du groupe. Nous traçons vers Clouange et comme j’ai envie d’y arriver avant 20H30, je roule peut-être un peu vite et j’ai eu l’impression d’avoir été flashé à Marange Silvange. La lose. Je viens de récupérer en mai mes 12 points sur mon permis. Je repartais toujours pour 3 ans du fait d’un petit point de rien du tout que je prenais dans un village. Là, j’ai déjà repris un point de moins en juillet et j’ai peur de reprendre le chemin du malus à ce niveau là. Wait ans see.

Nous avons passé une super soirée à BLE Radio (Blog Lorrain Engagé). Le temps s’est alors arrêté et j’ai repris le moral. Interview sympa et décontracté. On a joué 3 chansons du futur album (Le retour des Salopettes Acoustiques, PDT et Marjolaine) et 2 de l’actuel (DiscOunt et Les Salopettes Acoustiques). 

C’est toujours un brouillard

Puisque ni optimiste ni pessimiste

Laissons la vie se faire

Parfois assistons

Plutôt que de vouloir régir

Respirons l’instant

Je vais faire ça encore,

Je vais faire ça, tiens

Ça peut être compliqué de sentir que c’est plus dur

de se sentir déstabilisé.

Mais nous sommes en vie,

Alors apprécions

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art