17 octobre 2019 ~ 0 Commentaire

Queens

J’aime beaucoup Jennifer Lopez. Autant dans la musique qu’au cinéma.

On a de plus en plus de chanteurs qui deviennent acteurs. Certainement voient-ils l’économie s’effondrer dans la musique et donc switchent vers un secteur d’activité toujours florissant.

J-Lo, d’habitude, c’est de la comédie sentimentale. C’est comme ça que je la vois. Cette fois ci, non. Vraiment pas. On est dans le milieu des gogo danseuses, des filles  entraineuses. Elles ne réussissent pas à évoluer ailleurs. Pis là, l’argent peut être facile. Une scène du début, on voit J-Lo nous faire un numéro de gogo danseuse sur une barre, dans la boite. Mais quelle bombasse cette fille. Elle a mon âge. Elle exécute cette scène fingers in the nose. Déjà, elle est sportif comme personne. Aussi, elle a tant de recul sur la femme objet, celle des vidéos clips de MTV. Elle sait, dans sa provocation, envoûter le spectateur, tout en rappelant avec un train cynisme que tout ça est grotesque.

Le film est peut-être parfois long. On a l’impression qu’on aurait pu mieux synthétiser. Sauf que je suis tombé amoureux de J-Lo. Cette fille si belle, généreuse. Je la vois vieillir, désormais. 50 balais, c’est le début du temps où tu deviens lentemain une petite vieille. Moi, c’est l’âge où je n’envisage plus rien. Mon champ d’action semble considérablement réduit. Je dois être humble et me contenter de ce que j’ai. Pourquoi pas être amoureux de J-Lo, mais faut surtout pas que j’emmerde le monde avec ça.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art