08 décembre 2019 ~ 0 Commentaire

Zazie, l’atelier, Luxembourg

J’avais vu Zazie en concert il y’a 20 ans aux Francofolies de Spa. C’est festif, Zazie en concert. la fille est une bonne vivante. Passant d’une petite voix fluette à une plus rock et rauque. Hier soir, j’étais l’artiste off et j’en profitais pour voir le concert.

Sold out à L’Atelier et c’est normal. Zazie ne remplit jamais les Zéniths mais dés lors qu’elle tourne dans les réseaux SMAC, c’est plein par tout. Comme Vanessa Paradis récemment.

Son dernier album Essenciel marche bien. On a mangé du Speed tout l’été 2018. Quelle grande idée, audacieuse, que cette chanson au tempo qui accélère donc. Radiophoniquement, c’est un risque qui pourrait être suicidaire. Mais Zazie fait partie de ces artistes qui font avancer le schmilblick dans une catégorie qui n’a ni la réputation ni la vocation de tenter le faire.

Zazie est une des artistes (avec notemment Calogéro aussi) qui ont rendu le mot variété moins dégueulasse. Avant, c’était associé à des artistes du catalogue Barbelivien et on n’y tournait pas forcément la tête interpellés. Zazie, mash up entre Gainsbourg et Birkin, nous gratifie tous les trois ans d’un album avec ses pépites et trouvailles d’écritures impertinentes.

Depuis quelques années et la cinquantaine, sa carrière est plus compliquée. Deux albums se sont bien moins vendus que ce qu’on pouvait espérer. On sait que plus personne ne vend mais même si ça doit baisser, on pouvait penser mieux d’une Zazie qui est dans les taulières en France. Comme une Axelle Red, qui pouvait vendre 600 000 albums, c’est super brutal de tomber à 30 000, pour plein de raisons mais avant tout parce que les chaînes musicales ne se passionnent pas pour des chanteuses qui passent les 50 ans.

Zazie est devenue jurée dans un télé crochet. Peut-être que ça lui aura apporté une visibilité qui aura relancé la machine. Je n’en sais rien. Juste que j’aime les chansons que j’entends, comme toujours.

Le dernier album est réalisé par Edith Fambuena, que j’ai connu en groupe avec De Palmas dans les années 80 et dans les Max Valentin. Après le départ de De Palmas, le groupe se renommera Les valentins et connaîtra quelques succès d’estime. Edith a toujours produit de la bonne pop française, notemment chez Étienne Daho et je me réjouis de la voir chez Zazie. Hier soir, je crois d’ailleurs que c’est la première fois que je la voyais live.

Le concert de hier était un moment très agréable. Les anciens titres se mélangeaient à ceux de son dernier album. Zazie déconne bien entre les chansons avec son public et j’espère qu’on la reverra encore et encore.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

IKIWABI |
Terre & bois |
Fightingmarcel2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tobereborn
| Gaenerys
| Ecole Auvergne Formation Art